Blog

Les règles Françaises de circulation en trottinette électrique

Les règles françaises de circulation en trottinette électrique
Ecrit par Edouard

Actuellement, se déplacer en trottinette électrique est devenue une nouvelle tendance en France.

Mais comme il s’agit d’un véhicule à moteur, au même titre que les vélos électriques, les scooters et autres skateboards, la législation française a souhaité mettre en place un encadrement spécifique quant à son utilisation. Pour vous qui souhaitez notamment vous déplacer à bord de votre trottinette électrique sur les routes françaises, je vous partage ici quelques points à savoir.

1 – Le respect du Code de la route

Ce n’est pas parce que vous vous baladez sur votre trottinette électrique que vous ne devez pas respecter le code de la route.

Bien au contraire! Tout comme les autres utilisateurs de la route, vous êtes contraints de suivre les mêmes règles françaises en la matière. Vous devez ainsi respecter les feux de signalisation, les limites de vitesse dans certaines zones, les routes à sens uniques, les règles de dépassements et tout autre panneau visible dans les rues de France, et ce, peu importe le département où vous vous trouvez.

Pour information, vous n’avez pas besoin d’obtenir un permis de conduire spécifique pour untiliser trottinette électrique. Tout au moins, pas encore. Attention cependant, pour pouvoir l’utiliser en tant que moyen de déplacement quotidien dans les rues de France, vous devez prendre le temps d’immatriculer le véhicule auprès de la préfecture. Votre trottinette devra donc avoir une plaque d’immatriculation et un numéro d’identification à graver sur votre deux ou trois roues.

Par contre, vous n’êtes pas obligés de souscrire à une assurance trottinette, contrairement aux autres véhicules motorisés pour pouvoir vous circuler librement sur route. Les autorités ne vous infligeront pas une amende. Néanmoins, je vous conseille vivement pour votre propre sécurité et celle des autres de souscrire une assurance pour votre tottinette électrique! En cas d’accidents, vos charges seront moins lourdes. Les utilisateurs de trottinettes peuvent bénéficier de plusieurs offres auprès des compagnies d’assurances : couverture responsabilité civile, une prise en charge pour les blessures, ou encore une assurance contre les vols et les dégradations. A vous de choisir. Les primes varieront bien évidemment d’un contrat à un autre.

2 – Les limites de vitesse à respecter

La loi française impose également des limites de vitesse aux conducteurs de trottinette. C’est valable aussi bien si vous conduisez en ville ou à la campagne. Il s’agit d’une question de sécurité, et pas uniquement pour vous, mais également pour les autres automobilistes et utilisateurs des routes.

Une trottinette électrique fonctionne avec une vitesse minimum de 6km/h. Au maximum, vous ne devez pas dépasser les 25km/h au risque de payer une amende. Après tout, la trottinette est moins stable que les autres types de véhicules (motos ou voitures). À plus de 25km/h, vous risquez un dérapage malencontreux, surtout en cas de pluie.

Même avec une limite de vitesse aussi basse, les mineurs n’ont pas le droit de se déplacer à trottinette sur route. Il faudra patienter, et atteindre l’âge de 18 ans. Mais à chaque fois que vous utilisez votre trottinette, vous devez porter des équipements de sécurité obligatoires : casque, lunette de protection, genouillère, etc.

Voir ma page sur le Meilleur casque pour Trottinette Electrique et sur les Meilleures Protections Skateboards!

Les restrictions de zone d’utilisation de votre trottinette

3 – Les restrictions de zone d’utilisation de votre trottinette

Attention, la trottinette ne peut pas être utilisée n’importe où. Sur les pistes cyclables, son utilisation est risquée du fait de la présence de moteur dans le véhicule, sa vitesse n’est pas égale à celle des bicyclettes qui nécessitent une force de traction physique pour fonctionner.

Pour éviter les accidents, la loi ne vous autorise pas non plus la conduite de ces engins sur les trottoirs et autres zones ouvertes à la circulation des piétons. Il s’agit d’une infraction qui peut vous coûter dans les 7 euros d’amende forfaitaire.

À cela s’ajoutent les restrictions de certaines propriétés privées comme les parkings ou autres ainsi que les sens interdits. Et pourtant, pour des raisons de sécurité, on vous conseille cependant de n’utiliser votre trottinette que sur une surface bitumeuse et de préférence peu humide. Il en va de votre sécurité. En moyenne, les utilisateurs d’un tel engin devraient utiliser les mêmes routes que les automobilistes et les conducteurs de moto. Tout en faisant très attention bien évidemment.

4 – Les mesures d’une mairie à une autre

Les mesures de restriction, quant à l’utilisation des trottinettes, peuvent varier selon la région et la préfecture. Afin d’assurer plus de sécurité à ses habitants, les mairies peuvent énoncer toute une panoplie de règles applicables uniquement à l’utilisation de ces deux ou trois roues. Pour vous renseigner à ce propos, je vous invite de consulter le site officiel de votre mairie.

Limites de vitesse, utilisation des chaussées, zones interdites et même pénalités qui vont de paires avec les infractions, etc. : autant d’informations que vous devriez connaître avant de prendre la route. Cela vous évitera les mauvaises surprises. Dans certains cas, des pénalités peuvent même vous être imputées en fonction de l’état de votre trottinette. Raison pour laquelle, je vous conseille d’investir dans un moyen de locomotion neuf plutôt que d’occasion est conseillée.

5 – Les pénalités selon les infractions commises

Vous devez également savoir que la loi française sur l’utilisation des trottinettes électriques prévoit des sanctions qui s’adaptent à chaque niveau d’infraction. Pour information, les conducteurs de ce genre de deux roues peuvent être verbalisés pour des infractions de catégorie 1 à 4 avec des amendes respectives de 4 à 7 euros forfaitaires.

Selon la gravité de la situation, vous pouvez risquer l’immobilisation de la trottinette. Des circonstances atténuantes peuvent être accordées aux conducteurs si l’état des routes ne permet pas un meilleur contrôle de l’engin en cas d’accident.

Plus rares, mais tout à fait possibles, les utilisateurs d’une trottinette peuvent également être poursuivis pour conduite dangereuse. Dans ce cas, l’amende peut monter jusqu’à 15 000 euros.

 

Edouard

A propos de moi !

Edouard

Salut. C'est Edouard.

Laissez un commentaire!

  • Salut. j’ai une trottinette electrique et lorsque je roule sur la voie publique, dois-je obligatoirement avertir d’ un changement de direction pour virer à gauche ou à droite comme le pratique les cyclistes, motards etc…çà pose un problème d’équilibre en tenant le guidon d’une seule main ! merci pour votre réponse

Laisser un commentaire.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.