Blog

Les règles Françaises de circulation des skateboards et longboard électriques

Les règles de circulation des skateboards et longboard électriques
Ecrit par Edouard

Les skateboards et les longboards électriques sont aujourdh’ui devenus des incontournables dans le domaine du transport. Mais, si les skateboards et les longboards sont de plus en plus prisés , c’est qu’ils sont surtout plus rapide qet plus pratique .

Face à une telle situation, les autorités prennent de plus en plus au sérieux ces types d’engins de déplacement. Actuellement, les skateboards et les longboards font désormais objet d’une législation plus spécifique afin de limiter les accidents. Ils visent également à protéger à la fois les conducteurs et les autres utilisateurs des routes françaises.

Vous êtes parmi des personnes concernées ? Que vous utilisez tous les jours votre skateboard ou votre longboard de façon occasionnelle ou même tous les jours. Retrouvez ici tout ce dont vous devez savoir sur les règles de circulation.

Mise à jour! La loi Francaise va changer à la rentrée 2019!

= > Aller aussi lire mon article sur le projet de loi de réglementation des EDPM ! (Engins de Déplacement Personnel Motorisés)

1 – Les vitesses à respecter

Bien évidemment, il y a des limites de vitesse à respecter pour la conduite des skateboards et des longboards électriques. Celle-ci dépendra de la zone où vous roulez.

Généralement pour des raisons de sécurité, sur les rues piétonnes ou sur la voie ouverte à la circulation, les conducteurs ne peuvent se déplacer à moins de 6km/h. De même, dans les zones cyclables, ils ne peuvent conduire à plus de 25km/h pour éviter de déstabiliser l’engin. A bord de votre skateboard ou longboard, il est formellement interdit de faire des sauts et autres gestes qui peuvent augmenter les risques de collision quand vous êtes sur la voie publique.

La vitesse de croisière à adopter varie en fonction de la situation. Sur une zone très fréquentée par beaucoup de gens, il est préférable de rouler le moins vite possible. Raison pour laquelle, afin de vous familiariser avec votre engin, vous devez choisir un emplacement spacieux et libre. Vous pouvez ainsi gagner en sécurité.

Par ailleurs, si vous avez une charge avec vous pendant la conduite de votre skateboard et longboard électrique, vous devez rouler moins vite. Le poids de votre sac peut impacter sur la stabilité de l’engin.

2 – Une déclaration préalable auprès des autorités avant utilisation

Selon la nouvelle législation, les skateboards et les longboards électriques font parties des nouvelles générations de moyen de locomotion permises sur les routes françaises. Ils sont motorisés, et nécessitent donc une règlementation assez stricte. C’est valable aussi bien pour leur utilisation que pour leur achat.

Avant de conduire votre engin sur la voie publique, vous devez le déclarer auprès des autorités. Vous obtiendrez alors un numéro d’identification à fixer sur votre appareil.

En outre, je vous recommande de souscrire à assurance spécifique qui couvre les accidents, les dégâts aux tiers, les blessures et les prises en charges santé pour les tiers. Pour un skateboard et longboard électrique, la prime à payer sera en moyenne de 100 euros par an. Tout dépend De votre assureur, et de la qualité de couvertures que vous souhaitez prétendre et aussi de la fréquence d’utilisation de l’engin. Pensez à comparer les offres en prenant en compte vos impératifs.

Par contre, contrairement aux vélos électriques, un permis de conduire ne sera pas nécessaire. Mais ce n’est pas pour cette raison que vous ne devriez pas connaitre et appliquer toutes les règles imposées par le Code de la route française. Il en va de votre sécurité. Et d’ailleurs, le non-respect de ces normes pourrait également vous obliger à payer une amende.

3 – Des limites d’âge sur la voie publique

Dans les parcs, n’importe qui peut utiliser un skateboard et longboard électrique, et même les jeunes s’y mettent. Mais sur la voie publique, c’est une toute autre histoire. Il y a notamment quelques règles applicables. Et le skateboard et longboard électrique sont interdit aux moins de 14 ans. Les policiers de la route seront chargés de faire des vérifications régulières. Et le non-respect de cette règle peut conduire à la confiscation de l’engin accompagnée d’autres pénalités. Donc, faites attention !

Par ailleurs, je note que le skateboard et longboard électrique font partie des véhicules individuels. Il est donc impossible de s’y mettre à deux. Ca peut paraître logique… et pourtant….

Du coup, ne vous aventurez pas dans de telle situation. Cela augmente les risques d’accidents et de dérapages. Et même si la route est ouverte, et qu’il y a peu de gens qui la fréquente, et même si la limite de poids vous le permet, ne vous laissez jamais tenter de monter à deux sur ce genre d’appareils. C’est tout autant valable dans les parcs et les zones sécurisées. Vous organisez une balade entre potes aux bords de vos skateboards et longboards électriques, chacun doit disposer de son propre engin.

Les zones de circulation autorisée pour les skateboarders

4 – Les zones de circulation autorisée pour les skateboarders

Pour ce qui sont des restrictions de zones de circulation des skateboards et des longboards électriques, la loi est plus explicite. Ne comptez pas vous aventurez sur les trottoirs, car ils sont formellement interdits pour les engins motorisés, quels qu’ils soient. Les obstacles à franchir sont beaucoup trop nombreux, ce qui rend le contrôle de l’appareil un peu plus compliqué.

Mais ne vous inquiétez pas, vous avez des pistes cyclables à votre disposition. Là, vous y avez le droit de dépasser les 6km/h, voire atteindre les 25 km/h tant que vous en avez la capacité.

Dans certaines régions de la France, une partie de la voie publique est réservée aux nouveaux moyens de locomotion de ce genre. Il y a notamment des passages spécifiques dédiés à vous, chers skateboarders et longboarders, pour traverser, et pour circuler en toute sécurité. Vous pouvez d’ailleurs obtenir plus d’informations grâce aux autorités sur place, ou bien en ligne.

Attention cependant, si vous vous déplacez sur une piste qui n’est pas dédiée à l’utilisation d’un skateboard et longboard électrique, vous risquez de payer une amende. Sans compter que l’utilisation de la voie publique vous oblige à vous soumettre à quelques règles, notamment le respect des feux et des panneaux de signalisation. Vous devez également prendre en compte des sens interdits, et toutes autres lignes imposées par le Code de la route française.

5 – Être un conducteur responsable : une obligation aux yeux de la loi

Vous devez également être un conducteur responsable. Raison pour laquelle les moins de 14 ans ne peuvent pas circuler à bord d’un skateboard et longboard électrique sur la voie publique, au risque de manque d’attention.

Les panneaux et les feux de signalisation ne sont pas les seuls détails auxquels vous devez accorder de l’importance. Vous devez aussi garder un œil sur votre environnement. Prêtez attention aux bosses et aux dos d’âne sur les routes. Vérifiez qu’il n’y a aucun obstacle infranchissable.

Et pour encore plus de sécurité, je vous recommande le port d’une tenue spécifique pendant que vous roulez. Les casques, genouillères et autres équipements de protection sont obligatoires. Ils protègent votre intégrité physique et limitent les blessures en cas d’accident. La bonne nouvelle, c’est que vous n’aurez pas de difficulté à en trouver sur le marché. Vous aurez d’ailleurs le choix parmi les plusieurs modèles disponibles.

Voir ma page sur le Meilleur Casque Skate ou les Meilleures Protections Skateboard.

Par ailleurs, vous êtes un conducteur de nuit ? Et vous rentrez souvent tard à la maison ? Prévoyez le port d’un gilet orange. C’est un élément obligatoire de la tenue d’un cycliste ou tout conducteur de skateboard et longboard électrique afin de faciliter sa visibilité sur la route.

Mais le dernier et non pas le moindre, soyez un conducteur responsable. Afin d’éviter les accidents, et tous risques de collisions, n’hésitez pas à prévenir les autres de votre présence. Vous pouvez vous munir d’un klaxonne, ou autre accessoire de signalisation à portée de main.

6 – Les sanctions possibles pour le non-respect du Code de la route

Comme tout conducteur, les utilisateurs d’un skateboard et longboard électrique sont également soumis au respect du Code de la route. Les textes ne recensent pas uniquement les différentes normes à suivre pour l’utilisation de la voie publique, il énumère également les différentes infractions à éviter et les sanctions que vous encourez si tel est le cas. Elles sont applicables pour les skateboarders.

Les infractions sont classées de 1ère à la 4ème catégorie. Et vous pourriez être obligé au paiement d’une amende de 4 à 7 euros selon la gravité de la situation. Par exemple, si vous avez entravé la bonne circulation piétonne, vous avez à ce moment-là commis une infraction de catégorie 4 et devrez payer en conséquence 7 euros à l’administration.

Je note que les conduites dangereuses ne font pas partie de ces infractions. Elles sont différentes. Pour la mise en danger de la vie d’autrui, vous risquez plutôt 15 000 euros d’amende et 1 an de prison.

 

Edouard

A propos de moi !

Edouard

Salut. C'est Edouard.

Laisser un commentaire.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.