Blog Hoverboards

Rouler en hoverboard en toute sécurité

Rouler en hoverboard en toute sécurité
Ecrit par Edouard

Rouler en hoverboard en toute sécurité en 6 points!

Inspiré des skateboards, les hoverboards sont les moyens de locomotion du futur. Si les plus jeunes les considèrent davantage pour accessoires de loisirs, pour les plus âgés, ces deux roues motorisées constituent une nouvelle alternative pour se déplacer aisément dans les rues de France. D’ailleurs, il est de plus en plus courant de trouver des gens qui se déplacent en hoverboard sur route ! Une tendance ? Oui. Mais c’est aussi pour le côté pratique, et efficace de l’accessoire qu’on décide de l’adopter.

Cependant, aussi innovant que soit le hoverboard, il n’en demeure pas moins que cet appareil présente quelques risques pour vous et les autres. Et d’ailleurs, par rapport aux autres monocycles, ce moyen de déplacement est jugé moins stable, et l’on fait face à quelques centaines d’accidents chaque année. Un chiffre alarmant pour tout le monde !

Vous envisagez d’opter pour ce moyen de transport ? Redoublez alors d’attention.

Du coup, pour minimiser les risques lorsqu’on roule sur hoverboard, je vous donne ces quelques règles de sécurité, que vous deviez à tout prix connaitre et appliquer.

1 – Bien choisir son hoverboard

Les hoverboards ont commencé leur ascension depuis quelques années, et le phénomène n’est pas encore prêt de s’arrêter d’aussitôt. Ce moyen de transport est actuellement à l’apogée de sa renommée, et la tendance ne se limite pas qu’en France.

Les marques rivalisent de taille pour vous proposer le meilleur accessoire de l’année. Donc, vous aurez plusieurs choix. Sur le marché, vous pouvez opter entre les différents styles, tailles, genres et marques disponibles. A chacun son goût ! Mais tant qu’à choisir, je vous conseille tout de même de vous orienter vers des appareils haut de gamme. Ces derniers sont non seulement robustes, mais ils sont tout autant plus sûrs.

En effet, si vous comptiez rouler avec sur route, les modèles d’entrée de gamme présentent des risques de surchauffe, et même pendant le chargement. Beaucoup d’avis sont unanimes là-dessus.

Par ailleurs, orientez-vous également vers les grandes marques. Ce sont les seules à vous proposer des engins certifiés CE et avec une garantie de 2 ans.

Les hoverboards peuvent être catégorisées selon leur capacité et leur taille. Pour les adultes notamment, il faudra un hoverboard avec une planche assez grande et pouvant supporter des dizaines de kilos. Il en va de la stabilité et de la robustesse de l’accessoire.

En comparant les tarifs proposés par les revendeurs, il est tout à fait possible de négocier votre modèle haut de gamme au meilleur prix. Sachez que peu importe le style général de votre deux roues, il sera toujours possible de le personnaliser avec des stickers ou des jeux de couleurs. Donc là n’est pas le souci, pensez la qualité avant tout !

Se familiariser avec l’hoverboard avant de conduire dans les rues

2 – Se familiariser avec l’hoverboard avant de conduire dans les rues

Vous avez trouvé votre hoverboard idéal ? Grand bien vous fasse ! Mais avant de conduire votre engin dans les rues de France, il est de mise de se familiariser avec l’appareil.

À l’instar des skateboards, l’hoverboard n’a pas de guidon. Pour le faire avancer ou reculer, il faudra se pencher en avant ou en arrière. De même, pour le faire tourner, il faudra mettre votre poids d’un côté ou de l’autre de l’appareil. Ainsi, avant de vous déplacer sur votre appareil, vous devez savoir gérer à la perfection toutes ses directions. À cela s’ajoute bien évidemment le système de freinage un peu atypique.

Pour vous familiariser avec votre hoverboard, choisissez une zone sécurisée. Par-là, j’entends un endroit avec peu d’obstacles ; une route bitumeuse et sèche, où vous pouvez vous amuser sans risque. Si vous avez une grande cour, tant mieux ! Et même s’il n’y a pas encore d’école officielle pour apprendre à rouler sur hoverboard, vous pouvez toujours trouver un habitué comme moniteur.

3 – Les restrictions d’âge pour l’utilisation de l’hoverboard sur route

Si tout le monde peut s’amuser avec un hoverboard dans la cour ou dans les parcs, ce n’est pas le cas pour sa conduite dans les lieux publics et ouverts à la circulation. La loi interdit formellement la conduite de ce deux roues pour les jeunes entre 10 ans à 15 ans sur les rues piétonnes ou les pistes cyclables.

Dans les parcs, il est possible pour les jeunes de 16 à 17 ans d’utiliser l’ hoverboard, mais uniquement sous la surveillance d’un adulte. De plus, ils ne peuvent conduire que les appareils qui sont spécifiquement adapté à leur âge.

Malgré que les autorités fassent une vérification de routine dans les rues de la France, il n’est toutefois pas nécessaire d’avoir un permis pour conduire un hoverboard dans la rue. Mais il serait tout de même judicieux d’avoir quelques documents utiles comme l’assurance. Et d’ailleurs, pour tout utilisateur d’hoverboard dans les rues piétonnes, c’est une obligation depuis le 21 novembre 1989. Tous les véhicules motorisés doivent en disposer. Si vous souhaitez souscrire à une assurance pour votre hoverboard, le contrat coûte en moyenne 100 euros par an. Les assureurs peuvent vous accorder des réductions selon la fréquence d’utilisation de l’appareil, et votre profil conducteur.

4 – Les équipements à porter pour les novices ou les experts

Que vous soyez novice ou non, et peu importe votre âge, pendant la conduite d’un hoverboard vous aurez besoin de quelques équipements obligatoires. Il en va de votre sécurité. On peut par exemple compter dans la liste les casques, les protections de genoux et des poignets ainsi que des coudes. A cela, vous pouvez aussi rajouter des lunettes de protection.

Bonne nouvelle ! Des boutiques se dédient à vous proposer des équipements de marques de qualité, et au choix, sans vous ruiner. Je recommande d’ailleurs l’achat dans ces genres de boutiques, pour assurer la qualité et le confort de votre équipement. Vous serez ainsi mieux protéger des chocs et des éventuels accidents tout en vous promettant une certaine liberté de mouvement.

Mais au-delà d’être une simple recommandation par les professionnels, le port des équipements de protection lorsqu’on est sur hoverboard est exigée par la loi et les assureurs. La raison, et je me répète, l’hoverboard est l’engin motorisé sur 2 roues le moins stable qui soit disponible sur le marché.

Hoverboards - Les équipements à porter pour les novices ou les experts

5 – Focus sur les limites de vitesses

Vous ne pouvez pas non plus utiliser votre hoverboard n’importe comment. C’est valable, peu importe que vous soyez déjà un expérimenté dans la conduite. Il en va de la sécurité et du bien-être de tout le monde. On n’est jamais à l’abri d’une panne ou autre problème dans le système de l’appareil, ce qui pourrait entrainer un dérapage malencontreux.

En moyenne, la législation impose aux conducteurs de ce genre d’appareil une limite de vitesse à 18 km/h. Mais tout dépend aussi de la circulation. Sur les trottoirs par exemple, vous devez vous déplacer moins vite afin d’éviter toute collision avec des piétons ou autres. Il est recommandé dans ce cas aux conducteurs d’avancer au pas. Bien heureusement, votre hoverboard vous donne la possibilité de gérer facilement la vitesse de roulement.

Si vous avez également de charge à tracter ; vous devez aussi réduire votre vitesse en conséquence. Même en portant un sac à dos par exemple, vous devez rouler moins vite que d’habitude. Plus l’hoverboard est soumise à une pression et plus vous risquez d’en perdre le contrôle. Mais en tous les cas, vous ne devez pas dépasser la charge maximum recommandée par les marques d’un modèle à un autre.

Par ailleurs, peu importe la vitesse que vous adoptez, vous serez toujours dans l’obligation de signaler votre présence aux autres utilisateurs de la route. N’hésitez pas alors à klaxonner, à parler ou à utiliser vos clignotants. Cela vous permettra d’éviter tout obstacle pendant la conduite. Je vous conseille également de vous procurer des accessoires qui vous aideront dans la conduite, notamment vous permettant de signaler les directions que vous souhaitez prendre pour éviter quelconque difficulté sur route.

6 – Où conduire son hoverboard ?

La conduite d’un hoverboard est soumise au Code de la route française. Il existe entre autres quelques restrictions imposées par la loi afin de garantir votre sécurité et celle des autres utilisateurs des routes. Elles concernent surtout les zones où vous pouvez utiliser votre engin.

Généralement, il est déconseillé de rouler sur les trottoirs. La raison c’est que vous risquerez d’y rencontrer beaucoup d’obstacles, sans compter que le risque de collision est grand. Vous pouvez cependant amplement profiter de votre moyen de locomotion sur les pistes cyclables, et ce, malgré que ce soit des engins motorisés. Dans ce cas, comme j’ai déjà mentionné un peu plus haut, la limite de vitesse sera de 18 km/h maximum.

D’une région à une autre, il est possible de conduire votre hoverboard sur la voie publique. Mais il faudra dans ces cas respecter les fils proposés par les autorités et les panneaux de signalisation.

Mais il importe tout de même d’indiquer que ce n’est pas une alternative possible dans tous les quartiers de France. Vous devez notamment vous informer auprès de la Mairie ou de la préfecture pour éviter de payer une amande lors de la conduite. Les dispositifs et les règlements peuvent varier d’un service public à un autre.

Edouard

[kkstarratings]

A propos de moi !

Edouard

Salut. C'est Edouard.

Laisser un commentaire.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.