Blog Skateboards

Le Skateboard aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 !

Le Skateboard aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020
Ecrit par Edouard

Le Skateboard reconnu discipline aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Pour la 130e session des jeux Olympiques, le public va avoir droit à un changement de taille. Le nombre de disciplines que Tokyo aura l’honneur d’accueillir à l’occasion des Jeux Olympiques pour l’année prochaine va augmenter.

Désormais, les organisateurs compteront le skateboard parmi les disciplines officielles. YES!

Et déjà, les pays participants, dont notamment la France, ne ménagent pas leur peine pour devenir le premier qui remportera l’or dans cette discipline. De quoi écrire l’histoire. Pour le moment, le suspens règne : Qui l’emportera ? Réponse l’année prochaine. D’ici là, les pronostics vont bon train.

Une décision étonnante, mais pourtant vraie !

La décision étonne plus d’un. Je trouve qu’il était temps!

En effet, il parait compliqué que transformer une discipline de rues et libre en une compétition aussi stricte et stressante. Et pourtant ! C’est loin d’être une intox. Le comité international olympique a envisagé l’entrée du skateboard parmi les disciplines officielles lors des dernières sessions en aout 2016. La décision a été prise.

Pour la session du 26 juillet au 06 aout 2020, 80 skateurs professionnels seront de la partie à Tokyo. Cette discipline qui maintenant est considérée comme un sport extrême sera donc mise à l’honneur.

Perso, je trouve qu’il était temps.

À quelles épreuves faut-il s’attendre ?

Les épreuves se diviseront en deux parties : parc et street.

Chacune comptera des compétiteurs du monde entier, hommes et femmes mélangés. Elles ouvrent comme pour n’importe quelle discipline à des médailles d’or, d’argent et de bronze.

Les épreuves de skateboard aux  jeux Olympiques de 2020 se dérouleront en 2 parties :

  • Il y aura la rampe. C’est le freestyle dans toute sa splendeur. C’est la partie de la compétition qui consiste à rouler sur une forme de dôme et à réaliser des figures. Les participants seront jugés sur les 45 secondes de run et pourra réaliser 4 tours chacun.
  • Il y aura également le street ou les parcours sur les escaliers, les bordures, les pentes et les rampes. Les compétiteurs disposeront de 45 secondes de run, de 2 et 5 « best tricks » ou des figures à réaliser.

Ceux ou celles qui impressionneront plus les jurys seront admis à la phase supérieure.

Mais comment seront données les notes ?

C’est sans doute une question qui trotte votre tête depuis cette annonce : comment évaluer la performance des compétiteurs ? Ce qui n’en demeure pas moins en effet que le skateboard reste un sport libre. Les organisateurs ont trouvé la parade. Les jurys prendront en compte l’originalité des figures ; leur composition, le style et la consistance de ces derniers. Vous l’aurez compris, tout sera question d’objectivité, mais également de technique et de maîtrise.

Pour le street, entre autres, le contrôle de la planche et la qualité des figures seront les points de départ de la notation des jurys. Quant à la rampe, la vitesse et la hauteur ainsi que les figures réalisées formeront les bases de l’évaluation. En un sens, les membres du jury auront une totale discrétion sur leur notation. Tout dépend de s’ils aiment ou non le style de tel ou tel skater. Ce qui rendra la chose beaucoup plus compliquée à suivre certainement….

Pour la petite histoire : Zoom sur cette discipline

La version actuelle que l’on connait du skateboard a été créée en 1960. Avant lui, il y a eu plusieurs modèles, dont notamment un destiné aux plus petits. Plus qu’un simple jeu, la pratique du Skateboard est actuellement devenue un véritable sport. Pour preuve, son affichage aux jeux olympiques de 2020. Les professionnels en la matière proposent désormais différentes techniques et figures qui ne cessent d’en étonner plus d’un et de plaire aux amateurs de sensations fortes.

Bien qu’à ses débuts en 1970, le skate en freestyle était surtout ludique, aujourd’hui, c’est une discipline qui fait partie des sports de rue. Les compétitions en la matière ont connu leur boum en 1990. Et depuis, le skateboard s’invite sur les plateaux des plus grandes compétitions du monde entier.

En 2024, on envisage même d’intégrer le Skateboard dans les jeux de Paris !

La commission du programme olympique envisageait déjà d’augmenter le nombre de disciplines au JO depuis 2013. À cette époque, 8 sports étaient envisagés : le roller-sport, la lutte ; le karaté, l’escalade, le wushu, le wakeboard, le baseball ou le softball et le squash. Certains, dont notamment le softball et le karaté font d’ores et déjà partie du programme. La lutte après vote a pu aussi permettre à d’autres disciplines d’y faire partie à partir de l’année 2020.

Le Skateboard quant à lui a dû attendre la dernière session pour être passé au vote, avec le roller, qui sera de son côté au final écarté. Pour que le roller soit applicable, il faudra en effet noter les candidats selon 5 disciplines ; le 300 m contre la montre, le 500 m sprint, le 1000 m, le 10 000 m d’élimination et le 15 000 à point. Ce qui peut s’avérer être compliqué à réaliser. L’escalade sera aussi écartée, quand bien même il ferait partie des sports urbains. Il ferait déjà partie des Jeux olympiques de la jeunesse.

Les moins de 15 ans seront les meilleurs dans la discipline

Depuis des années, les moins de 15 ans dominent la compétition.

Dynamiques et sûrs d’eux, cela leurs permet de réaliser des figures plus ou moins complexes. Pour les prochains JO, Tokyo veut mettre toutes les chances de son côté en proposant l’un des meilleurs dans ce domaine dans leur rang : Misugu Okamoto.

C’est une jeune fille de 13 ans qui a déjà foulé les planches des plus grandes compétitions du monde : le Dew Tour dans la catégorie Bowl, X-Games en aout 2019, etc. du haut de son mètre 42, cette skateuse peut réaliser les figures les plus compliquées dont notamment le 540. Ce sera l’une des figures féminines du pays. Dans l’équipe des hommes, on envisage Ayumu Hirano 20 ans et kensuke Sasaoka du même âge.

Dans le domaine du skate cependant, la jeune fille prodige chinoise n’est pas la plus jeune au monde à maitriser cette discipline. Au Japon, il y a une skateuse de 10 ans : SKy Brown qui peut encore lui donner du fil à retordre.

En tous les cas, on s’attend à avoir 40 hommes et 40 femmes pour la discipline skateboard donc 3 représentants par pays.

La Grande-Bretagne dominera-t-elle la compétition ?

De ce fait, pourquoi ne pas proposer alors Sky Brown pour mettre toutes les chances de son côté ? Ce n’est pas une alternative possible. La talentueuse jeune pousse de 10 ans a décidé en effet de naviguer sous pavillon britannique sous prétexte que la Grande-Bretagne lui aurait dit de « s’amuser ».

Pour le petit rappel, Sky Brown s’est fait connaitre sur internet via YouTube. Née d’une mère japonaise et d’un père britannique, elle a le choix pour ce qui est du pays qu’elle souhaite représenté pour les prochaines JO. Une chose est sûre, on la verra sur nos petits écrans.

La France déjà dans la compétition,

Pour les prochains JO, les organisateurs s’attendent à avoir 80 compétiteurs de haut niveau : 20 hommes et 20 femmes dans chaque discipline. L’équipe française dispose déjà de ses étoiles qui, on l’espère, la fera briller dans cette nouvelle discipline.

Le co-entraineur est resté le même, comme annoncé en 2016 alors que rien n’était encore décidé sur le sort du Skateboard dans les Jeux olympiques : il s’agit notamment de Mathias Thomer. Dans son équipe il y aura Vincent Matheron et Shani Bru 21 ans de Bordeaux au Browl, et Aurélien Guraud, Vincent Milou et Charlotte Hym au Street.

Le skateborard n’a jamais été autant pris au sérieux en France que depuis 2016.

Désormais, l’équipe profitera d’un staff professionnel : centre de rééducation sportive, test médicaux, entraineurs de haut niveau, kinés, etc. Tout est fait pour leur permettre de briller.

Comment seront donc organisés les prochains jeux Olympiques de Tokyo ?

La session s’ouvrira le 22 juillet pour se terminer le 9 aout. Chaque jour, un certain nombre de disciplines et d’éliminations vont avoir lieu.

Voici donc la liste des prochaines disciplines du JO 2020 : Athlétisme, Aviron, Badminton, Baseball, Basket-ball, Beach-volley, Boxe, Canoë, kayak, Cyclisme, équitation, escalade, escrime, football, Golf, Gymnastique artistique, gymnastique rythmique, haltérophilie, handball, hockey sur gazon, judo, Karaté, lutte, natation, natation synchronisée, pentathlon moderne, plongeon, rugby à sept, skateboard, softball, surf, taekwondo, tennis et tennis de table, tir et tir à l’arc, trampoline, triathlon, voile, volley-ball et enfin Water-polo.

Les compétitions en elles-mêmes iront du 26 juillet au 6 aout 2020. Le reste sera consacré aux différentes cérémonies d’ouvertures et de fermeture ainsi qu’à la remise des prix. Comme d’habitude, aussi bien pour la nouvelle discipline que pour les anciennes, les sélections se font au niveau national.

Edouard.

A propos de moi !

Edouard

Salut. C'est Edouard.

Laisser un commentaire.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.