Blog Trottinettes électriques

Assurance Pour Trottinette

Assurance Pour Trottinette
Ecrit par Edouard

Quelle assurance pour les trottinettes?

Pratiques et économiques, les trottinettes sont de plus en plus plébiscitées pour se déplacer dans les villes. Elles conviennent aux enfants aussi bien qu’aux les adultes. Les trottinettes se présentent sous divers modèles, notamment manuelles, électrique et pliable. Elles peuvent également arborer des styles tout aussi variés allant des plus épurés aux looks les plus branchés.

Les utilisateurs des trottinettes sont soumis à une réglementation lorsque celles-ci circulent sur les voies publiques.

Cela étant afin de  prévenir tout incident et prendre les mesures adéquates lorsque survient un problème. Effectivement, le nombre d’accident avec les trottinettes a considérablement augmenté, allant jusqu’à plus de 20% en 2017. De ce fait, la législation française relative aux véhicules motorisés à deux ou trois roues aux quadricycles à moteur régit les trottinettes également.

Assurance obligatoire pour les trottinettes

Les trottinettes manuelles pour enfant ne requièrent aucune assurance. En revanche, les trottinettes électriques doivent en détenir une. Les trottinettes électriques sont classées parmi les véhicules motorisées à deux roues au même titre que les scooters et les vélos électriques. Outre le certificat de conformité communautaire, les trottinettes électriques avec une vitesse de plus de 25km/h doivent également tenir une assurance.

L’assurance trottinette couvre également les hoverboards, les gyropodes et tout autre type de Nouveaux Véhicules Electriques Individuels ou NVEI. La garantie de l’assurance devrait au moins couvrir la responsabilité civile. Ainsi, vous serez couvert si des dommages causés à l’égard d’une personne tierce, que ce soit physique ou matériel. Par la suite, il ne dépend que de vous d’opter pour un contrat incluant des garanties plus spécifiques.

Au cas où vous utiliserez une trottinette électrique sans détenir l’assurance y afférant, vous risquez de payer, en l’occurrence, 3750€ d’amende. Cela est stipulé à l’article L. 324-2 du code de la route. En cas de récidive, vous serez amené à pater 7500€. Outre ces amendes, vous pourrez subir d’autres peines. A l’instar, il se pourrait que votre permis soit suspendu ou que votre véhicule soit confisqué. La loi de modernisation de la justice a établi une amende forfaitaire de 500€ pour les premières infractions.

En savoir plus sur les NVEI

En savoir plus sur les NVEI

Les trottinettes font parties des Nouveaux Véhicules Electriques Individuels. Il s’agit d’un moyen de déplacement individuel destiné aux adultes mais aussi aux enfants pour parcourir une courte distance.

Les NVEI  regroupent les trottinettes électriques, les vélos électriques, des gyropodes, les hoverboards… les nouveaux jouets des citadins !

Ce sont des véhicules en miniature qui peuvent rouler jusqu’à plus de 25km/h sur les voies publiques.  Facile à manier, rapide, confortable, et surtout écologique et économique, ce genre de véhicule fascine petits et grands. Les NVEI vous permettent d’éviter les bouchons ! On peut les conduire sans accompagnement à partir de l’âge de 14 ans. Les enfants ayant moins de 14 ans doivent être accompagnés par un adulte. Le port de casque est évidemment obligatoire pour ces véhicules. (Voir ma page sur le Meilleur Casque Trottinette)

Voici les principaux NVEI les plus répandus actuellement :

  • Les gyropodes ainsi que les hoverboards sont des planches à roulettes motorisées qui peuvent rouler en moyenne jusqu’à 20km.
  • Les rocketskates sont des véhicules spéciaux pour les jeunes et les adultes qui ressemblent aux patins à roulettes. Ils sont à mettre sur les chaussures. Ce type de véhicule est doté de moteur.
  • Les roues électriques ou gyroroues se caractérisent par le même système que le mini-gyropode. Toutefois, il n’est muni que d’une seule grande roue.
  • Le Segway est un gyropode qui tire son nom de son inventeur.
  • Les vélos à assistance électrique et autres vélos électriques peuvent circuler sur la route empruntée par les voitures. Ils sont à pédaler et ne sont pas autorisés à utiliser le trottoir. Ils peuvent rouler jusqu’à 25km/h.
  • Les trottinettes électriques pour adultes se distinguent par leur guidon souvent ajustable et leur planche sous laquelle se trouvent le moteur et la batterie. Elles sont aussi appelés patinettes électriques.

Quelle assurance pour les trottinettes?

Les différents types de trottinettes

En général, les trottinettes électriques sont conçues pour permettre aux adultes de parcourir de courts trajets en ville tout en évitant les embouteillages. Elles possèdent un ou deux moteurs et une batterie. Les doubles moteurs intensifient leur puissance pour les modèles les plus performants. Les trottinettes électriques peuvent transporter un seul individu mais celui-ci peut peser jusqu’à 120kg selon la capacité du dispositif.

De nos jours, les trottinettes électriques sont diversifiées selon les besoins des consommateurs. Entre autres, on trouve des trottinettes pliables. Ces dernières sont facilement transportables et s’incrustent sans soucis dans les transports publics et dans les lieux bombés de monde.

Par ailleurs, il existe aussi des trottinettes à trois roues. Ces dernières assurent plus de stabilité et de confort. Elles sont très pratiques avec une capacité de porter une charge allant jusqu’à 300kg. Les trottinettes à quatre roues, plus rares, procurent un surplus de stabilité et de confort.

Avant de procéder à l’achat de votre trottinette, vérifiez bien tous les caractéristiques s’ils correspondent à vos besoins. Il est à rappeler que le tarif de l’assurance en dépend amplement.

Pourquoi assurer les trottinettes ?

La première raison serait que l’assurance pour les trottinettes électriques est obligatoire. Lors des contrôles, vous avez l’obligation de montrer le certificat de conformité communautaire ainsi que le justificatif d’assurance. Le certificat de conformité est donné par le vendeur au moment de l’achat. Il permet à prouver que la trottinette suit les normes CE.

Une amende pourrait vous frapper si vous ne disposez pas d’un justificatif d’assurance. Aussi, pour les trottinettes haut de gamme, il est fortement conseillé d’opter pour la garantie vol. Effectivement, si jamais votre appareil est volé, il sera rentabilisé rapidement à travers l’assurance.

Comment obtenir l’assurance ?

Afin d’obtenir l’assurance trottinette, renseignez-vous auprès de votre assureur habituel si vous bénéficiez déjà d’une assurance pour vos autres véhicules. Si c’est votre premier véhicule à assurer, procédez à une comparaison des devis. Avant d’aller chez l’assureur, assurez-vous que votre trottinette est homologuée. La plupart des assureurs exigeront cela. Sachez également que vous devez obtenir votre plaque d’immatriculation auprès du Ministère de l’intérieur et recevoir une carte grise avec votre certificat de conformité communautaire.

Pour trouver l’offre la moins chère ou la formule la plus avantageuses pour vous, il suffit d’effectuer une comparaison. Il existe des plateformes en ligne spécialisés dans la confrontation des contrats et des garanties des différents assureurs. En effet, des contrats d’assurance au même prix peuvent ne pas offrir les mêmes couvertures. Notez aussi que la plupart ne propose pas une garantie vandalisme. En quelques minutes, vous pourrez trouver des devis selon vos besoins. Il est même intéressant de voir le comparateur avant de se lancer dans l’achat de la trottinette. Cela vous permettra de jouer avec les liens entre les véhicules, les garanties et les tarifs.

Quelle assurance prendre pour les trottinettes

Quelle assurance prendre pour les trottinettes ?

En cas de dommage causé par un accident sur la circulation, l’assurance est essentielle pour vous couvrir. La plupart du temps, la trottinette électrique devrait déjà être couverte par l’assurance multirisque habitation. Néanmoins, pour en être certain, il faudrait demander à son assureur. Si ce genre d’engin ne figure pas dans les éléments couverts par l’assurance multirisques habitation, vous devrez opter pour un autre contrat y afférant.

L’assurance multirisque prend en charge toutes les responsabilités relatives aux victimes. Que vous soyez le responsable du dommage ou que en vous soyez la victime, l’assureur se charge des frais concernant l’indemnisation ou encore les réparations. Tous les véhicules à moteur doivent être assurés, au minimum avec une garantie de responsabilité civile.

A titre d’exemple, les assureurs Allianz et Maif incluent la monoroue et la trottinette électrique dans leurs contrats multirisques habitation. Cependant, pour les trottinettes à vitesse maximale, Maif propose des contrats auto/motos plus complexes. Pour les NVEI, incluant les trottinettes électriques, les véhicules en dessous de 6km/h sont couverts par l’assurance de base.

Pour les trottinettes manuelles, il est difficile de trouver des assurances spécifiques. Néanmoins, dans l’assurance multirisques habitation ou responsabilité civile, une garantie devrait exister, couvrant ce type de trottinette. Dans ce cas, le conducteur doit suivre le Code la route du piéton. Pour les trottinettes électriques, les types d’assurance se diversifient selon les besoins de l’assuré. Le pilote devrait alors choisir des contrats identiques à celles des motos. L’assurance basique couvre généralement la responsabilité civique. D’autres garanties concernent le vol, les incendies, le vandalisme et autres…

Portée de l’assurance

Comme tous les véhicules à moteur, les trottinettes se doivent d’être assurées. Au moins, il faut avoir un contrat incluant une garantie de responsabilité civile qui concerne les dommages à un tiers ainsi que les dégâts corporels. A l’instar, s’il percute un piéton, les dommages seront pris en charge par l’assurance. Toutefois, il serait mieux de bien se renseigner auprès de votre assureur par rapport à la garantie fournie par votre contrat. Différentes formules sont proposées. En l’occurrence, le géant Allianz propose une formule « nouvelles mobilités ». D’autres assureurs présentent des contrats relatifs à des risques très spécifiques tels que le vol par effraction, les catastrophes naturelles, les accidents technologiques, et autres.

Combien coûte une assurance trottinette ?

En général, le coût d’une assurance pour les trottinettes électrique va de 10 euros par mois. Néanmoins, cela dépend grandement du type de contrat que le tiers choisit et des caractéristiques de l’appareil. Pour cela, il serait judicieux de comparer les prix auprès des divers assureurs.

Voici quelques exemples de tarifs des différents assureurs pour vous donner un aperçu:

  • Assureur Luko*

Garantie basique : couvrant les dommages corporels, la défense pénale ainsi que la responsabilité basique : 10 €/mois

Garantie vol : couvrant les dommages corporels, la défense pénale, le vol et dommages de matériel : 12 €/mois

Garantie conducteur : couvrant la responsabilité civile ainsi que la défense et recours : 11,58 €/mois. Ou bien couvrant la responsabilité civile, la défense et recours et la garantie du conducteur: 17,41€/mois

  • Assureur Aviva*

Formule Solo : couvrant les déplacements de la vile courante, l’assistance à la personne, l’assistance à la mobilité  et/ou à l’incapacité permanente allant jusqu’à 60 000 €, le remboursement des frais relatifs aux soins médicaux allant jusqu’à 3100€ : 5€/mois

Formule deux conducteurs : couvrant les déplacements de la vie courante, l’assistance à la personne, l’assistance à la mobilité, l’incapacité permanente allant à 60 000 €, l’assurance relative au décès ainsi que le remboursement des frais médicaux allant jusqu’à 3100€ : 8€/mois.

Formule Famille (couple et enfants de moins de 6ans) couvrant les déplacements de la vie courante, l’assistance à la personne, l’assistance à la mobilité, l’incapacité permanente allant jusqu’à 60 000€ ainsi que l’assurance décès et le remboursement des frais relatifs aux soins médicaux allant jusqu’à 3100€ : 10€/mois.

  • Assureur Allianz*

Formule basique : couvrant tout déplacement, la défense pénale et recours, la responsabilité civile, la garantie conducteur allant jusqu’à 250 000€ : 9,67€/mois.

  • Assureur Ecencial*

Formule basique : couvrant la responsabilité civile, la défense pénale et recours, l’incendie et tempête, le vol ou la tentative de vol par effraction, les dommages dû aux accidents, les catastrophes naturelles ou technologique, la capitale blessure allant jusqu’à 400€ : 10€/mois.

  • Assureur Macif*

Formule essentielle : couvrant la responsabilité civile, l’incendie, l’explosion, les attentats, les actes de terrorisme, le brise de glace, les tempêtes, les grêles, les événements climatiques, les catastrophes naturelles ou technologiques, l’insolvabilité de la personne tierce responsable : 17,81€/mois

Généralement, les tarifs sont toujours aux alentours de 10€. Les tarifs varient selon les surplus que vous choisirez.

Entre autres, si vous souhaitez intégrer une garantie vol, il faut vous attendre à ce que le tarif soit un peu plus élevé. Aussi, lors de l’achat, tenez compte de la capacité et la puissance du véhicule. Ces caractéristiques jouent amplement sur le prix de l’assurance. Plus il est puissant et rapide, plus le prix s’élève. L’âge de l’utilisateur influe également sur le tarif de l’assurance. Si l’utilisateur est encore très jeune, moins expérimenté, les assureurs jugeront cela plus dangereux.

Une petite astuce, si vous possédez déjà des contrats pour d’autres types de véhicule, que ce soit une voiture, une moto ou autres deux roues, choisissez un même assureur. De ce fait, vous aurez la chance de profiter d’un tarif exceptionnel grâce au regroupement de vos véhicules.

la reglementation Française sur les Skateboards électriques

Autres règlements d’utilisation des trottinettes

Aucun code de la route n’a été prévu spécifiquement pour les conducteurs des trottinettes.

Toutefois, lorsqu’on conduit une trottinette sur les voies publiques, des règles sont à ne pas enfreindre. Les trottinettes manuelles peuvent être utilisées sur les trottoirs. Néanmoins, le conducteur n’a pas le droit d’aller à plus de 6km/h. Cette vitesse équivaut à celle d’un piéton en moyenne.

Par contre, il est formellement interdit aux trottinettes électriques de rouler sur les trottoirs. Ils doivent uniquement emprunter la route, au risque de payer une amende de 135€.

Aussi, l’utilisateur peut conduire sa trottinette sur les pistes cyclables ou encore les couloirs des bus.  N’oubliez surtout pas que le véhicule électrique ne peut pas rouler plus de 35km/h. Ensuite, si vous êtes en état d’ébriété lorsque vous êtes à bord de votre trottinette, vous pourrez être soumis à une amende de 135€. Il se pourrait même que votre permis vous soit retiré pour une période déterminée. En outre, ne négligez surtout pas le port de casque qui est également obligatoire. Pour votre sécurité, munissez-vous d’autres équipements comme les coudières et les genouillères. (allez jetter un oeil à ma rubrique sécurité! :-))

Pour encore plus de détails, allez jetter un oeil à mon article que les règles Françaises de circulation des skateboards et longboard électriques !

Edouard

 

* Tous les tarifs sont à titre indicatif. Pour les tarifs finaux et en lien avec votre situation, renseignez-vous directement aurpsè de votre assurances ou de celles que j’ai citées ci-dessus.

A propos de moi !

Edouard

Salut. C'est Edouard.

Laissez un commentaire!

  • Votre article est bien détaillé. L’augmentation du nombre de trottinettes électriques nécessitent de prendre une assurance permettant de se couvrir en cas d’accidents. en cas d’absence d’assurance vous encourez une peine pouvant aller jusqu’à 3750 euros d’amendes. L’assurance coûte en moyenne une dizaine d’euros par mois.

  • Hello, Merci Edouard pour l’article, ça m’arrivé une fois de percuter une voiture sur les rues de Paris, j’étais sur le passage dédié au vélos lorsque une voiture a décidé de tourner à droite pour descendre au garage sans prévoir le clignotant. j’étais à 25 km/h quand le mec a fermé complètement le passage devant moi. mon skate a percuté la roue et moi je me suis jeté sur le trottoir. je suis blessé au niveau du bras et gnous (c’était moyennement grave). le mec n’a pas souci de moi ni de mon skate, il a regardé directement ça voiture est ce qu’elle à eu des rayures ou un truc de genre. et puis il s’est rédigé vers moi et d’un ton froid il m’a demandé si ça va. il m’a donné l’impression que la loi ne me protège pas et qu’il étais confiant de lui (genre il sais bien la loi), il m’a considéré moi avec mon skate comme des étrangers qui ne doivent pas être sur les routes des voitures ni des vélos. j’avais tellement peur vu que j’ignore la loi, que j’ai voulais juste me lever et compléter mon chemin sans rien demander. j’ai pas envie de rentrer dans des procédures administratives ou juridiques qui peuvent me coûter chère surtout lorsque j’ai vu la façon dont il m’a traité la propriétaire de la voiture. Là je demande à quel point ça peut être grave de rouler avec un skate non assuré. Et pour mon cas ci dessus, qu’est ce que la loi dit sur ça? Merci.

    • Hello Sihi,

      Merci pour ton commentaire/ témoignage.

      Je ne sais pas si ton accident est récent ou pas ou si les conséquences du choc sont impactantes pour toi ou la partie adverse (le conducteur de la voiture). Ceci dit, tu fais bien de contribuer car cela pourrait servir à d’autres qui pourraient être dans la même situation, que ce soit avec un skate, une trottinette ou autre EDPM (Engins de Déplacement Personnel Motorisés) comme la loi se plaît maintenant à les appeler.
      Pour te répondre, si tu le permets, j’y ajouterais mon expérience personnelle, ayant eu des soucis également de mon côté.

      1 er point – le ton autain et plein de dédain du conducteur, j’ai déjà vu… et c’est inadmissible !
      Un conducteur de voiture, de camion, de bus ou d’autre engin doit apprendre qu’il/ qu’elle n’est pas le seul€ sur la route et qu’il/ qu’elle doit tolérer et faire attention aux autres usagers. C’est la base mais c’est aussi dans la loi. Et ça vaut pour tout le monde !
      J’ai déjà vu cette attitude, et clairement, il ne faut déjà pas laisser passer ça : c’est déjà un premier niveau de respect.

      2eme point – oui, le premier réflexe c’est de dire qu’il n’y a rien de grave et que l’on ne veut pas d’ennuis… surtout si on ne connaît pas les lois, comme tu le soulignes.
      C’est une erreur qui peut être lourde de conséquences. Et je ne veux pas exagérer mais je parle aussi d’expérience.
      La première des choses à faire c’est d’appeler les pompiers et les flics (et d’ailleurs chapeau bas à ces derniers pour le travail qu’ils font !) … car ils ont autorité de constat (ils sont assermentés) et ils sont particulièrement formés et expérimentés en la matière. Ils verront de suite ce qui a une grande probabilité de s’être passé, ils vont alors tout documenter et cela servira aux deux parties. Tant à toi qu’au conducteur de la voiture.
      Et si tu avais fait ça, je te promets que le conducteur de la voiture aurait rabaissé son claquet et changé d’attitude !
      Mais SURTOUT, cela permet de prendre un point de date (notion de droit) et si quoique ce soit t’arrive après l’accident, et bien ça te couvre. Même si tu es en tort, ton assurance prendra le relais et au moins les choses seront claires et clairement établies par des autorités compétentes.
      Si ça en reste là et qu’il n’y a rien tant mieux. Sinon, c’est la base.

      3eme point – CAR C’EST BIEN CA LE POINT : TOUT METTRE AU CLAIR ! ET EVITER LES ENNUIS. Car les vrais ennuis ne commencent qu’après… au niveau santé d’abord mais aussi, la partie adverse peut revenir vers toi et t’accuser d’avoir rayé/ endommagé la voiture (j’invente mais tu comprends l‘idée… c’est pour donner un exemple) histoire de se faire réparer à tes frais, sa voiture, par exemple… car à froid, après l’accident, il se dit… « ben tiens, je vais me faire réparer la rayure de l’autre jour par le skateur… encore une fois j’invente mais, c’est si courant ! Demande à ton assurance…
      Bref, on n’y pense pas sur le moment mais c’est bien ce qu’il faut faire… Même si apparemment, il n’y a rien… car par exemple, au niveau santé (j’invente encore mais je l’ai déjà vu…) des soucis de santé peuvent apparaître quelques jours après coup et ça peut être grave ou même des choses qui traineront et t’impacterons durant des années.

      Autre point : utiliser ton smartphone et tout filmer !
      Petit truc : quand tu démarres ton téléphone pour filmer, tu l’annonce à la partie adverse… si il/ elle ne dit rien… alors, il/ elle ne pourra pas revenir dessus…

      4eme point – Je ne sais pas quand c’est passé ton accident mais tu peux aller déposer plainte après coup et/ ou, et c’est le minimum, déposer une main courante.
      J’espère que tu as les détails du conducteur… au moins le numéro de sa plaque !
      Si tu es couvert (normalement tu l’es !) par ton assurance responsabilité civile, ça aide déjà. Donc tu as déjà un premier degré de couverture. (Dans les limites de ce qu’elle couvre… c’est toujours pareil avec les assurances…)
      Pour le peu qu’une assurance pour un skate ou une trottinette coûte, je recommande de la prendre.
      En fait, les accidents sont de plus en plus nombreux… donc vaut mieux être prudent. Sinon, roule dans un skate Park ou autre endroit où il n’y a personne mais si tu roules en plein Paris, c’est vivement plus que recommandé !

      En conclusion : Ne flippes pas ! Agis et protèges-toi. Il n’y a pas tant de « procédures administratives » que ça… et au moins tu seras couvert et tu seras plus tranquille.

      => Voilà. J’espère que ça t’a aidé. J’invite d’autres à témoigner ou à partager leur expérience/ retour.

      Et ne te laisses pas décontenancer par ce genre d’attitude (le conducteur) et par ce type d’accident pour ne plus profiter du fun que procure un skate électrique… ou autres EDPM. Par contre, fais-le de façon sécurisée, tant pour toi, que pour les autres.

      Merci encore pour ton commentaire et ta visite sur mon petit blog et bon courage !

      Edouard.

      P.S./ Plus je roule et plus je me dis qu’une Dashcam est loin d’être un luxe. J’en teste quelques-unes et je ferais un article. Une jolie protection si on ne pense pas ou on n’a pas le temps d’accéder à son téléphone.

Laisser un commentaire.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.